3. Catechese pour le Dimanche de Thomas

 
CATECHESE POUR LES ENFANTS
DIMANCHE DE THOMAS : « HEUREUX CEUX QUI CROIENT SANS AVOIR VU ! »
Dimanche 22 avril 2012
 
 
Comment croire en Dieu si on ne le voit pas ? C’est la question posée par l’Evangile de saint Jean (chap. 20) qui sera lu dimanche 22 avril 2012.
 

  • Les disciples sont enfermés

Tous les disciples sont réunis après la crucifixion de Jésus. Tous, sauf un, Thomas. Ils ont peur d’être martyrisés à leur tour par les Romains. Ils ont donc verrouillé les portes de la maison où ils se trouvent. Cela veut dire aussi que la peur est comme une prison dans laquelle ils se sont enfermés.

  • Jésus apparaît

Alors que ses amis le croient mort, Jésus est là, tout à coup, au milieu d’eux, et il leur montre les blessures qu’il a sur les mains et sur le côté de son corps. Les disciples sont tout joyeux car la joie de la Résurrection devient plus forte que la peur.

  • Mais Thomas ne veut pas le croire

L’apôtre Thomas est absent. Mais quand les autres racontent à Thomas ce qui s’est passé, celui qui était absent ne veut pas le croire. Il dit : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Car Thomas ne croit que ce qu’il voit.

  • Alors, Jésus montre ses blessures à Thomas

Huit jours plus tard, Jésus revient et Thomas touche ses blessures. Il comprend que les autres disciples racontaient la vérité. Jésus dit alors : « Heureux cent qui croient sans avoir vu ». Nous sommes comme Thomas et nous aimerions bien voir Jésus en vrai pour croire tout ce que raconte l’Evangile. Mais le mystère de la foi, c’est que l’on voit mieux Jésus avec le cœur qu’avec les yeux.
(diacre Jean Paul Lefebvre Filleau)