13. La vénération de la Mère de Dieu

   
La vénération de la Mère de Dieu
Parmi tous les saints, la plus haute vénération revient à la mère de Dieu, appelé « la Règne » par l’Eglise. Une des prières nous dit qu’elle est « plus vénérable que les chérubins et plus glorieuse que les séraphins ».
La vénération donnée par l’Eglise à la Mère de Dieu s’appelle « sur vénération », car elle à été élue par Dieu pour être la Mère de Son Fils. Le Fils de Dieu a pris chair d’elle pour notre salut.
Nous « sur vénérons » la Mère de Dieu, car :

  • Elle à été annoncé par Dieu ( Genèse 3,15)
  • Elle à été annoncé par Isaïe ( Isaïe 7, 14)
  • L’archange Gabriel se prosterné devant elle et l’a salué par les mots : ( Luc 2, 28- 29)
  • Elisabeth, la mère du saint Jean le Baptiste, l’a appelé « bénite parmi les femmes » et « la Mère de mon Dieu » ( voir Luc 1, 40 – 43)
  • Son Fils l’a honoré, l’a écouté(Luc 2,51)  et l’a confié a son disciple aimé (Jean 19, 26 – 27)

 
L’Eglise reconnait son rôle dans l’histoire du salut et lui adresse des prières, des hymnes. Il n’y à pas d’office orthodoxe sans prières adressées à la Vierge Marie.
 
Les fêtes de la Mère de Dieu :

  • 8 septembre – La naissance de la Mère de Dieu
  • 21 novembre – L’entrée dans l’église de la Mère de Dieu
  • 25 mars – l’Annonciation
  • 15 aout – l’Adormition